Le programme

«YEUX NOIRS» DE FRÉDÉRIC BOYER
  • Accompagné du saxophoniste Leandro Guffanti.
  • Lecture musicale
  • 18 H / Auditorium du conservatoire, rue des Écoles.

Elle a des yeux noirs… tellement profonds, tellement enivrants pour l’enfant qui la regarde et l’aime de tout son petit être, que, dans son souvenir, ils deviennent la métonymie de la féminité, de la sensualité et d’une forme mal comprise de l’interdit. À partir de la figure de cet amour (des yeux de cet amour), le narrateur revisite ses souvenirs depuis l’enfance, analyse l’insaisissable éclosion de l’élan amoureux, du désir, de la chair. Et, toujours, la solitude, l’infinie solitude.

 

Ce texte d’une troublante beauté, pensé comme une « confession » au sens de saint Augustin, fait de troubles, d’interrogations, de surgissements d’images, est un chemin, réfléchi, spirituel, sur les territoires de l’infime et du sublime.

 

> À LIRE : Yeux noirs, P.O.L, 2016.