Le programme

«SOYEZ IMPRUDENTS LES ENFANTS» DE VÉRONIQUE OVALDÉ
  • Accompagnée de Charles Berbérian.
  • Lecture musicale chantée et dessinée
  • 16 h 30 / Petite salle du théâtre Jean-le-Bleu.

Anastasia a 13 ans, elle s’ennuie à mourir, observe ses parents à qui elle ne voudrait en rien ressembler et attend désespérément qu’un évènement survienne et fasse exploser son quotidien de banlieue de Bilbao. À l’occasion d’une sortie scolaire, elle découvre une toile du peintre Roberto Diaz Uribe représentant une femme nue. C’est le début de sa grande fascination et de sa grande aventure qui, quelques années plus tard, la conduisent sur les traces du peintre et celles de sa famille. Ainsi découvre-t-elle le conseil donné à tous ses ancètres lorsqu’ils étaient jeunes : «Soyez imprudents les enfants», conseil qu’elle reprend évidemment à son compte.

Véronique Ovaldé a l’art de camper des héroïnes aussi fragiles que volontaires, celles qui peuvent un jour dire : «J’ai l’impression de ne plus avoir jamais à renoncer à rien.»

 

> À LIRE : Soyez imprudents les enfants, Flammarion, 2016.