Le programme

«SONGE À LA DOUCEUR» DE CLÉMENTINE BEAUVAIS
  • Rencontre animée par Maya Michalon
  • 15 h / Place de l’Hôtel-de-Ville.

Été 2006, Tatiana, 14 ans, a une passion pour les livres; sa soeur Olga, 17 ans, préfère les magazines féminins et leur voisin, Lensky, poète-slameur à l’âme pure et enflammée. Un jour, Lensky débarque avec Eugène, un ami, dans le jardin du pavillon des deux soeurs. Tatiana vit son premier coup de foudre, puis sa première désillusion amoureuse. Beaucoup plus tard, ils se recroisent à Paris, au fil du hasard et d’une correspondance de métro. Les rôles s’inversent. Eugène tombe sous le charme de la jeune doctorante en histoire de l’art alors qu’elle, sans y être insensible, tente de résister.

 

Avec grâce, habilité et audace (une histoire écrite en vers qui se lit comme un roman), Clémentine Beauvais entraîne irrésistiblement le lecteur dans les méandres intemporels de l’amour.

 

Ce roman est librement inspiré de Eugène Onéguine d’Alexandre Pouchkine (1837).

 

> À LIRE : Songe à la douceur, Sarbacane, 2016.