Le programme

PHILIPPE ARTIÈRES & THIERRY FROGER
  • Rencontre animée par Sophie Joubert
  • 16 h / Place Marcel-Pagnol.

Philippe Artières est un historien des écritures ordinaires, qui trouve, dans les archives les plus banales, une matière toujours singulière pour raconter une époque. Les petites annonces parues dans le supplément « Sandwich » de Libération sont autant de « miettes » des années 1980 à rassembler. Dans son livre, Au fond, il mêle l’histoire d’un drame intime à l’histoire de la forêt vosgienne et au travail dans les mines pour dessiner la Lorraine des ann.es 1960.

 

Dans le premier roman de Thierry Froger Sauve qui peut (la révolution), le président de la Mission bicentenaire commande un film à Jean-Luc Godard pour célébrer la mémoire de la Révolution française. Nous sommes en 1988, le cinéaste s’interroge sur ce projet et discute longuement avec Jacques, l’ami retrouvé, lui-même bloqué par l’écriture d’une biographie de Danton. «L’idée de mettre en relation ces deux figures à l’occasion du bicentenaire de la Révolution française m’a séduit par sa dimension improbable, sa nature mélancolique et potentiellement comique.» L’auteur se joue astucieusement du vrai et du faux.

 

Chacun à sa manière, l’un historien, l’autre romancier, tisse les fils de l’Histoire avec audace et une rare inventivit..

 

> À LIRE :

Philippe Artières, Au fond, Seuil, 2016 ; Miettes, Verticales, 2016.

Thierry Froger, Sauve qui peut (la révolution), Actes Sud, 2016