Le programme

NATHACHA APPANAH & ALI ZAMIR
  • Rencontre animée par Maya Michalon
  • 16 h 30 / Place de l’Hôtel-de-Ville.

Nathacha Appanah est mauricienne, Ali Zamir vit sur l’île d’Anjouan, dans l’archipel des Comores, leur territoire romanesque.

L’île de Mayotte est un département français, mirage européen local pour les arrivées clandestines. Dans ces paysages de lagons, misère et violence ont pris le pouvoir, les enfants abandonnés errent dans «Gaza», le bidonville.


Nathacha Appanah raconte l’histoire de Moïse, un enfant aux yeux vairons, né clandestin, adopté et élevé richement par une «mugunzu» (une étrangère), tragiquement rattrapé par sa quête identitaire et la misère ambiante à l’adolescence.


Ali Zamir écrit une seule phrase, mélopée entêtante d’une femme, nommée Anguille, en passe de se noyer dans l’océan Indien. Comme dans une ultime respiration, ses mots s’accumulent pour dire ce qu’elle a été, qui a été sa famille, et son amour pour Vorace.

Ces deux textes résonnent comme deux cris bouleversants.



> À LIRE :

Nathacha Appanah, Tropique de la violence, Gallimard, 2016.

Ali Zamir, Anguille sous roche, Le Tripode, 2016.