Le programme

«MATTEO A PERDU SON EMPLOI » DE GONÇALO M. TAVARES
  • Rencontre animée par Michel Abescat
  • 16 h 30 / Place Marcel-Pagnol.

Aaronson fait son jogging en tournant indéfiniment autour du même rond-point. Baumann «retape» les ordures et s’en va les replacer, comme neuves, dans les rayons des supermarchés. Camer répond à un questionnaire qui s’ouvre sur cette interrogation hautement existentielle : «Vous sentez-vous heureux lorsque vous haïssez?» Quant à Matteo? il a perdu son emploi. Y aurait-il un rapport avec la galerie de personnages qui l’auront précédé?


Dans le monde ultra-contemporain de Gonçalo M. Tavares, des êtres ordinaires paraissent brusquement extraordinaires. L’intraitable modernité a fini d’en faire des petits monstres : des corps que le libéralisme, le consumérisme et bien d’autres corsets soi-disant anodins ont rendu littéralement dingues. Entre le short-cut et le cadavre exquis, le grand auteur portugais se montre tour à  tour glaçant, hilarant, aigu ou kafkaïen. La vie moderne, mode d’emploi!



> À LIRE : Matteo a perdu son emploi, traduit du portugais par Dominique Nédellec, Viviane Hamy, 2016.