Le programme 2018

« Lettres d’amour d’un soldat de vingt ans » de Jacques Higelin
  • Lecture musicale par Mathieu Amalric & Dominique Mahut.
  • 21 h / > Grande salle du théâtre Jean-le-Bleu. 15 € et 10 € (tarif réduit)

À 20 ans, Jacques Higelin part faire son service militaire. Il laisse à Paris une femme qu’il adore et à laquelle il va écrire des lettres d’Allemagne, puis d’Algérie. Des lettres sublimes qui disent l’attente, l’espoir, le désespoir, l’ennui, la passion. Des lettres qui parlent d’amour, de littérature et de musique. Des années après, Pipouche, la femme aimée, lui rend les fameuses missives comme un ultime geste d’amour. Ils décident ensemble de les publier : c’est un roman d’amour !

 

Lors de la première édition des Correspondances, en 1999, Jacques Higelin est venu lire ces lettres. L’équipe du théâtre se souvient de son trac; il avait presque fallu le pousser sur scène. Ceux qui étaient dans la salle ne peuvent avoir oublié cette soirée exceptionnelle à tous égards: près de quatre heures de lecture et de récit, de piano et de chant. C’est pourquoi, il nous semblait indispensable cette année de raviver ce beau souvenir, de remettre en voix cette correspondance merveilleuse et de rendre ainsi un hommage plein de vie à Higelin.

 

L’acteur et réalisateur Mathieu Amalric n’a pu résister au plaisir de se plonger dans cette correspondance sauvage, tendre et magnifiquement écrite. Avec l’intensité qu’on lui connaît, il va explorer à son tour ces lettres, accompagné par le percussionniste Dominique Mahut. «Docteur Mahut» comme le surnommait Higelin – qu’il a accompagné pendant longtemps – a également suivi longuement la route de Bernard Lavilliers ainsi que celle de Barbara; des choix qui en disent long sur son talent. Lors de la première édition des Correspondances il était déjà là, non pas sur scène avec Higelin, mais dans la salle, pour écouter son ami.

 

> À LIRE: Lettres d’amour d’un soldat de vingt ans, Grasset, 1987; Livre de poche, 1998.