Le programme 2018

« Lettres à Nelson Algren. Un amour transatlantique (1947-1964) » de Simone de Beauvoir
  • Grande lecture par Laurent Poitrenaux & Dominique Reymond.
  • 21 h / Grande salle du théâtre Jean-le-Bleu. 15 € et 10 € (tarif réduit).

De 1947 à 1964, Simone de Beauvoir écrit des centaines de lettres d’amour à Nelson Algren, l’écrivain américain communiste, auteur de L’Homme au bras d’or, qu’elle a rencontré à Chicago en 1947. Elle vit en France, lui aux États-Unis, et aucun des deux n’est prêt à changer de lieu pour l’autre. Mais, éperdument éprise, Simone de Beauvoir se sent abandonnée. Elle se fait tendre, fragile, émouvante, drôle, humaine. Amoureuse, en un mot, bien loin de l’image que l’on a souvent d’elle: une intellectuelle cérébrale un tantinet froide.

 

Pour donner voix à cette passion, un couple de lecteurs virtuoses s’imposait: Laurent Poitrenaux et Dominique Reymond, deux comédiens que le public manosquin a déjà eu le plaisir d’entendre à plusieurs reprises.

Ils se connaissent, notamment, pour avoir joué ensemble dans La Mouette d’Anton Tchekhov mise en scène par Arthur Nauzyciel en 2012. Tous deux sont, par ailleurs, artistes associés au Théâtre national de Strasbourg.

 

 

> À LIRE : Simone de Beauvoir, Lettres à Nelson Algren. Un amour transatlantique (1947-1964), traduit de l’anglais par Sylvie Le Bon de Beauvoir, Gallimard, coll. «Folio», 1999.