Le programme

« L’ABSENTE» DE LIONEL DUROY
  • Rencontre animée par Michel Abescat
  • 18 h / Place Marcel-Pagnol.

C’est un crève-coeur: lorsque sa femme le quitte, Augustin se voit contraint de vendre la maison qui a abrité leur amour et qui a vu naître ses enfants (et bon nombre de ses livres). Il est temps de déménager. Augustin entasse le plus précieux dans sa voiture (dont son vélo) et s’enfuit. Il faut rouler, fût-ce au hasard, et tenter de chasser l’angoisse. L’habitacle de son véhicule devient l’espace mental qui le conduit de l’égarement le plus total aux arcanes de son histoire, car c’est bien la figure de sa mère qui surgit au fil des kilomètres, une femme, proche de la folie, qu’il a haïe.

C’est alors que la déréliction trouve un but inopiné, aller jusqu’à Bordeaux et revoir le château familial où « l’absente » a grandi. Sauf qu’Augustin ne s’en tient pas là : il décide d’endosser une fausse identité et de s’y faire embaucher comme ouvrier… Il est temps de reconstituer la véritable histoire de sa mère qui n’est peut-être pas tout à fait celle qu’il a connue.

 

Lionel Duroy réinvente à sa façon le road-movie à la française tout autant que le roman familial: furieusement romanesque, burlesque et ultra-sensible.

 

> À LIRE : L’Absente, Julliard, 2016.